Prothèse totale de genou

Il s’agit d’une intervention chirurgicale qui consiste à remplacer les surfaces articulaires usées du genou par un implant permettant les mouvements naturels dans les trois plans de l’espace.

Les implants sont en métal recouverts d'hydroxyapatite, tissu qui permet leur incorporation et leur adaptation au fémur et au tibia après avoir coupé l'os juste sous le cartilage malade. Une pièce en plastique (polyéthylène) est intercalée entre les deux pièces métalliques et permet de restaurer l'espace articulaire.


La mise en place de la prothèse nécessite une résection osseuse d’environ 10mm et la fixation à l’os se fait grâce à l'hydroxyapatite, qui permet la "colonisation" des implants par l'os.

Nous différencions les prothèses totales qui remplacent l’ensemble des surfaces articulaires du genou et les prothèses uni-compartimentales qui peuvent être utiles lorsqu’il existe une usure limitée à un des deux compartiments interne ou externe, entre le fémur et le tibia.

 

La durée de vie des prothèses de genou est de 15 à 20 ans. Nous pouvons alors être amenés à changer la prothèse en cas d'usure mécanique ou de descellement.

Radiographies

Consultation pré-opératoire

La consultation pré-opératoire est essentielle. Elle permet d'établir la nécessité ou non d'une chirurgie, et d'apporter une information exhaustive sur la maladie arthrosique, ses modalités thérapeutiques, ainsi que de programmer les divers rendez-vous pré-opératoires.

En effet avant il convient de faire un bilan rigoureux et de rechercher d'éventuels foyers d'infection (urinaire, dentaire...) qui sont à traiter avant la chirurgie afin de diminuer et de contrôler les risques d'infection de la prothèse.

Avant l’intervention, une consultation pré-anesthésique est nécessaire. Elle permet au médecin de prendre connaissance de tous les éléments médicaux vous concernant, afin de réaliser l’anesthésie en toute sécurité.

A cette occasion, le médecin vous informera des risques liés à l’anesthésie. Vous pouvez lui poser des questions. Un formulaire de consentement éclairé vous aura été présenté avant l’intervention et le médecin aura répondu à vos interrogations.

Après la chirurgie...

La rééducation se fait de préférence en centre de rééducation mais si les conditions sociales le permettent, elle est tout à fait possible à la maison avec un kinésithérapeute. La flexion doit progresser pour atteindre 120°.

 

Des consultations chirurgicales de suivi post-opératoires, avec radiographie de contrôle sont programmées à échéances régulières (45 jours, trois, six et douze mois).

La reprise des activités sportives est possible et recommandée à partir de trois mois post-opératoire, et sera conditionnée aux capacités physiques antérieures à l'intervention pour chaque patient.

Docteur Grégoire BONJEAN - 173 rue Léon Blum 69100 VILLEURBANNE

Tél : 04 78 94 10 72 - Mail : dr.bonjean@gmail.com