Prothèse totale de hanche

par voie antérieure mini-invasive

Principes de cette technique :

La plupart des arthroses et nécroses de l’articulation de la hanche qui justifient d’une prothèse peuvent bénéficier de cette technique récente.

 

Une prothèse de hanche mise en place par technique classique nécessite le plus souvent une section musculaire et une cicatrice de 20 cm environ.

 

Une prothèse mise en place par voie antérieure mini-invasive ne nécessite aucune section musculaire et la cicatrice est de 7 à 8 cm environ. Ceci explique des suites opératoires souvent plus simples et une récupération souvent plus rapide.

De plus, cette technique réduit considérablement le risque de luxation, la rééducation est facilitée, notamment car il n'y a aucune position interdite.

Pendant l'opération

Il s’agit de mettre en place la prothèse par un espace très réduit en s’immisçant dans l’intervalle entre deux muscles; ceci avec des instruments et une table spécialement adaptés

La durée d’intervention est d’environ une heure.

Radiographies

Consultation pré-opératoire

La consultation pré-opératoire est essentielle. Elle permet d'établir la nécessité ou non d'une chirurgie, et d'apporter une information exhaustive sur la maladie arthrosique, ses modalités thérapeutiques, ainsi que de programmer les divers rendez-vous pré-opératoires.

En effet avant il convient de faire un bilan rigoureux et de rechercher d'éventuels foyers d'infection (urinaire, dentaire...) qui sont à traiter avant la chirurgie afin de diminuer et de contrôler les risques d'infection de la prothèse.

Avant l’intervention, une consultation pré-anesthésique est nécessaire. Elle permet au médecin de prendre connaissance de tous les éléments médicaux vous concernant, afin de réaliser l’anesthésie en toute sécurité.

A cette occasion, le médecin vous informera des risques liés à l’anesthésie. Vous pouvez lui poser des questions. Un formulaire de consentement éclairé vous aura été présenté avant l’intervention et le médecin aura répondu à vos interrogations.

Après la chirurgie...

Le retour à domicile est le plus souvent possible après deux à trois jours d'hospitalisation, sans obligation de séjour en centre de rééducation.

Des consultations chirurgicales de suivi post-opératoires, avec radiographie de contrôle sont programmées à échéances régulières (45 jours, trois, six et douze mois).

La reprise des activités sportives sans distinction est possible et recommandée et sera conditionnée aux capacités physiques antérieures à l'intervention pour chaque patient.

Docteur Grégoire BONJEAN - 173 rue Léon Blum 69100 VILLEURBANNE

Tél : 04 78 94 10 72 - Mail : dr.bonjean@gmail.com